Lundi, 15 mai 2017 : Non-Pédalage à Columbia SC!







Cette journée aurait également pu se titrer : Quand il faut que tu t’adaptes !


Il y a une fichue belle piste cyclable à Columbia qui se nomme la Three Rivers Greenways, du moins sur papier. Nous avions fait nos devoirs, avions localisé les stationnements et étions prêts à affronter la chaleur.

Hé Jos, t'es déjà venu par içi ???




Nous avions choisi de stationner Forest au State Museum, grand stationnement gratuit avec beaucoup d’arbres, idéal pour laisser Cléo au frais.






Nous enfourchons nos vélos pour nous retrouver aussitôt devant une pancarte indiquant la fin de la piste ! De l’autre côté de la rivière, on voit facilement que de grandes portions de la piste sont détruites. Ici aussi, Matthew a fait des siennes ! Bon, nous ferons la piste dans l’autre sens ! Nenni, après à peine 500 mètres, la piste se termine sans avertissement cette fois.





Retour dépités vers Forest et recherches intensives sur Google. Je me rends compte que la piste est située de l’autre côté de la rivière et qu’il suffisait de traverser le pont. La section où nous nous trouvons ne sert qu’à desservir le Musée. Nous décidons de changer d’endroit et optons pour le stationnement situé le plus au Sud de la piste, dans la banlieue de Cayce. Nous trouvons facilement l’endroit et réussissons même à stationner Forest dans le parking.





Hé !!!!! Baptême....


Redescente des vélos, ré-enfourchage et nouvel arrêt à peine 100 mètres plus loin par une barrière qui annonce la fermeture temporaire de la piste. On voit qu’ici, le vélo, ce n’est pas une priorité.  Le pire est que, sur le balcon de la maison collée sur le stationnement, se trouvait quelqu’un qui, à notre avis, aurait facilement pu nous aviser de ce fait. Mais non, quand quelqu’un décide de se mêler de ses affaires, ça donne un Pierrôt assez frustré.


Re-retour au stationnement du Musée où toutes les places à l’ombre sont maintenant occupées sauf une enfilade dans laquelle Forest réussit à se faufiler habillement. TER-MI-NÉ le vélo pour aujourd’hui, changement de plan, on part visiter le South Carolina State Museum.

Ça rentre partout....ou presque.

En bref; Histoire de la Terre et des dinosaures avec un film au planétarium sur les géants des mers version Dino-Dan (notre petit-fils Joshua aurait adoré!). Aussi, belle exposition permanente sur le développement de l’État de la Caroline du Sud. Nous en avons eu pour l’après-midi au complet.  Ne serait-ce que pour l’architecture du bâtiment à l’intérieur ou se marient le verre et la vieille brique, ça vaut le détour!



Un petit air sympa non ?

Un mammouth ? Et non, un mastodonte, parait que c'est pas pareil !

À l'époque où chevaux et voitures ne faisait pas bon ménage.

Spécialement pour beau-papa !!!

Si vous avez possédé l'un d'eux......

Spécialement pour Pascal et Julie.


Toutefois, quoique j’en connaisse la version longue par les romans de Ken Follet, j’ai trouvé ici la plus belle façon de résumer le comment du pourquoi de la Première Guerre Mondiale.






La Guerre, ça peut aussi commencer comme ça !



L’une des brochures de Sylvie lui annonce un MUST dans la ville de Columbia. On est au Royaume du BBQ et aucun doute que nous allons en profiter. La brochure nous mentionne que L’ENDROIT IDÉAL se nomme le Southern Belly BBQ. Il y a trois adresses pour vous contenter.




En bref encore ; pull-pork
(ou porc-effiloché selon votre préférence linguistique ce qui est tout de même fort important dû au fait que c’est avec la langue que l’on goûte) servi en sandwich avec divers choix de sauce BBQ dont les attributs seraient trop long à énumérer, sachez uniquement que la sauce Sherman est TRÈS épicée !




Est-ce que c’est bon ? Oui, sans nul doute mais nous ne renouvellerons pas l’expérience. Essayer de s’en mettre plein la gueule avec ce délice compris entre deux tranches de pain mou, ce n’est pas évident. Quand tu dois te concentrer majoritairement sur la tenue du sandwich que sur son goût, y’a un léger problème de logistique.




Notre prochain essai se déroulera peut-être chez Maurice BBQ (rien à voir avec Maurice Mad Dog Vachon le lutteur et ses Mad Dog Burger), un jour, lors d’un passage futur. Cela a aussi l’avantage d’être situé juste à la sortie du State Park. 





On pèsera le pour et le contre. Le Contre est que le fondateur Lloyd Maurice Bessinger a toujours refusé l’entrée de son restaurant aux afro-américains dans les années 60. Le Pour est que ses fils viennent de retirer à tous jamais le drapeau confédéré de ces lieux. Drapeau qui représente aux yeux de plusieurs la ségrégation entre Noirs et Blancs.

J'ai mon voyage ! Chez Food Lion.




6 commentaires:

  1. Comment la guerre s'est-elle terminée?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Les Allemands ont perdu 1-0 en prolongation.

      Effacer
  2. On peut dire que vous êtes persévérants quand vous voulez faire du vélo. Belle alternative la visite au musée, ça a le mérite de nous instruire.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Comme on dit, quand t'as pas le choix.....ben.....t'as pas le choix !

      Effacer
  3. T'es sûr que ce sont des costumes de l'Inde?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. 100% positif, c'était une exposition 100% hindous de l'Amérique. Ce sont des costumes selon la région, je crois !

      Effacer

Si vous nous laissez un commentaire, revenez voir dans 1 ou 2 jours, on vous aura probablement répondu. Mieux encore, cochez la case en bas à droite pour être avisé d'une réponse.