18 mars 2019: Une visite chez mon dealer !


Tout d’abord, souhaitons une chaleureuse bienvenue, ce qui est plus facile à faire de la Floride que du Québec, à notre 83ième membre officiel. Oui, je sais, on était déjà à 83 mais quelqu’un nous a quitté, on sait pas qui ni pourquoi donc, c’est avec joie qu’on accueille Marc Larochelle et, à en juger au sourire qu’il abhorre sur sa photo de profil, je crois qu’il nous fera de beaux et drôles de commentaires. Marc et Jacques rédigent également un excellent blog de voyage:  https://emilrose.blogspot.com/  Bonne lecture.

Deuxièmement, merci à Ghislain d’avoir corrigée mon identification du pic. Il s’agit effectivement d’un Pic à Ventre roux et non pas d’un pic flamboyant. Non, c’était pas un test pour voir si vous suiviez, j’ai juste lu le nom du mauvais côté de la photo dans mon guide.

Fallait lire à droite, pas à gauche. Mea Culpa !
Chronique mécanique:

Bon, la saga du démarreur maintenant, Monsieur Summerside a hâte de savoir.

J’ai réussi à joindre Paul Keen chez Freightliner pour qu’il me commande un démarreur, le tout dépendant du prix car AutoZone en offre un garantie à vie pour $215. Malheureusement (ou heureusement) Paul ne commandera aucune pièce sans examiner d’abord le malade. Chanceux, il peut recevoir Forest immédiatement car la business run slow présentement. Bon, il faut ce qu’il faut.

On attache donc TG-4 à l’arrière, se promettant bien de donner un côté agréable à ce contretemps.

Un Gârage, un gros gâââârage (Elvis Gratton)

TG-4 attendant le côté agréable.




Seulement, d’ennui à ennui, de diagnostic au pronostic, il est rendu 14h00 lorsque le premier verdict tombe. 

- Est-ce la batterie originale ? me demande Gary le technicien.

-Ben oui, j'ai acheté le VR en 2011, il avait juste 6 mois.

- So, presque 9 ans avec la même batterie ! Very, very impressive ! J'ai jamais vu ça.

Et moi non plus à bien  penser ! Tant que ça démarre, on n'y pense pas !

Il a donc d’abord fallu remplacer la batterie qui ne donnait plus que 10,4 volts ! Une cellule était complètement morte. Pas moyen de brancher l’ordinateur sans une nouvelle batterie à $170.  C'est déjà moins cher qu'un démarreur.

Un point à retenir, aux States, le coût des pièces et le temps de travail, ÇA SE NÉGOCIE AVANT. Au début, alors qu'on s'alignait sur un démarreur, on est passé de $430 et deux heures à $300 et une heure, méchante différence.


Avec la batterie neuve, Gary le technicien a réussi à effacer tous mes codes Check Engine. Je lui ai confié qu’il n’était pas le premier à s’atteler à la tache mais que la tite-lumière allait probablement se rallumer 5 minutes après mon départ, il a eu l’air vexé. Il m'a quand même confirmé que le démarreur n'était pas en cause.....OUF !

De plus, belle-surprise, ils ont un super spécial sur les changements d’huile. Seulement $99 au lieu du $250 habituel et, fallait justement que je m’en occupe avant notre retour !

En surprime, pendant la journée, il m’avait avisé de deux rappels sur Forest. Je sais depuis longtemps qu’il y a deux airbags à remplacer mais tous les experts avaient été d’accord pour dire que la compagnie Tanaka ne pourrait jamais financièrement et matériellement répondre à ce rappel. On parle de changer des millions d’airbags à $300-400 chacun. (Certains parlent même de $2000 chacun)

Tanaka a finalement bel et bien fait faillite mais l’autre compagnie qui a pris la relève a également repris les rappels. Pour abréger l’histoire et votre angoisse, Paul m’explique qu’il a les deux airbags en stock pour Forest et qu’il pourrait  s’en occuper.

Why Not ? Surtout que je sais que ces rappels sont très payants pour un concessionnaire et que ma facture pourrait s’en trouver allégée après une franche explication avec le Paul en question ! Je crois que l’on s’est bien compris; grattes mon dos et je vais gratter le tien !

Bon, on a bien tenté d’aller jouer de la pédale pendant l’attente. Sylvie avait même découvert un parc linéaire de 8 miles à 15 minutes du Freightliner et on avait même réussi à trouver la piste baptisée la John Yarbrough Linear Park . Malheureusement, ils ont oublié les touristes et leurs besoins de stationner la voiture ! 



Aucun, je répète, AUCUN endroit de stationnement en connexion avec la piste. Le site web vous suggère quelques endroits publiques dont le plus près de la piste se trouve être le stationnement du stade de baseball ET, il y a justement un match aujourd’hui donc le stationnement est payant $$$ mais surtout archi-plein.

Ajoutez maintenant que la circulation n’est pas des plus reposantes dans cette partie de Fort Myers. Les routes sont essentiellement des Parkways à 3 ou 4 voies de large mais parsemées de feux de circulation où chaque changement prend un minimum de 5 minutes (on a chronométré). Donc trois feux = 15 minutes, ça vous coupe le temps de pédalage assez rapidement.

On est donc retourné docilement chez Freightliner pour s’installer dans les fauteuils confortables du lounge des camionneurs et profiter de leur internet super-rapide.
Bien que le garage ferme à 17h00, ce n’est qu’à 17h30 que nous avons enfin récupéré Forest avec une facture de $637 US. Ce n’est pas la première grosse facture et sûrement pas la dernière. Mais, si l’on compte une batterie à $170, des filtres gratuits, 13 litres d’huile au prix régulier de $10 chacun etc etc et du fait de payer environ 2 ½ heures de main d’œuvre alors que Forest y soit demeuré 5 heures, je crois bien que je serais malvenu de me plaindre.

Surtout que ma première idée était d’aller acheter le démarreur chez AutoZone et de le remplacer moi-même ce qui n’aurait pas résolu le problème.

Une petite famille s’est également présentée avec leur beau gros Class A Allegro de Tiffin, ils vont devoir attendre 7 à 10 jours pour les pièces requises. Quand on se compare, on se console !

Ah, oui, la lumière du Check Engine n’a pas rallumé après 5 minutes ! Il lui en a fallu 15 !!! Ha ha ha , je crois que je vais rappeler Gary pour lui dire!

17 au 20 mars 2019 : ACE, Ortona South Campground :




Petite journée de route. Premièrement, arrêt chez T-Mobile, toujours à la recherche du parfait forfait, du forfait parfait, du forfait pas cher. Nous avions entendu parler d’un plan à la carte; $50 par mois, data text and phone unlimited. Il existe bien mais applicable seulement sur un smartphone avec une limite de 5 Mg en tant que HotSpot. Trop peu pour nous et notre si beau blog.

Je répète, on cherche un plan à la carte, data illimité ou avec un bon gros bloc style 25 Mg qu’on peut utiliser à partir d’un hotspot fourni par notre IPhone, ça doit bien exister ?

Bon, revenons au voyage. Nous quittons le camping pour nous rendre juste en face, de l’autre côté de la rivière car il s’y trouve un autre Park qui est le prolongement du camping.




 
Oui, oui, c'est le même qu'hier !

Il s’y trouve également un Visitor’s Center avec un film de 12 minutes qui explique le pourquoi et le comment du système d’irrigation du Lac Okeechobee, les premiers essais créant plus de problèmes qu’ils n’en réglaient.




Important de lire les petits caractères !!!



On y trouve également une petite plage et la température de l’eau était idéale pour une trempette.











C’est au moment de quitter que ça s’est empironner !!! Forest refuse de démarrer à nouveau !!! Comment ça à nouveau ? Il a fait la même chose ce matin mais, en jouant avec le bras de vitesse, j’avais pu démarrer en le mettant sur N. J’avais mis cela sur le compte d’un contact sale ou d’un sale contact,  votre humeur.

Mais là, rien à faire, juste un clic lorsque je tourne la clé et, si je place ma main sur le démarreur, je perçois nettement que le clic provient de là. J’ai beau tout vérifier, rien à faire. Il me faut alors puiser dans mes anciennes ressources Westfaliennes puis plonger sous le moteur avec marteau et Wise-Grip pour tenter de résoudre le problème tandis que Sylvie s’installe à la clé.

Bing-Bang, tapoche ici, caresse là, vérifie les connections, rien à faire, Forest s’entête. J’imagine déjà la facture d’un démarreur d’origine Mercedes-Benz ! Bon, fini pour fini, on y va avec les grand moyens, un contact direct sur le solenoïd (je ne sais pas en français, un capaciteur peut-être) en utilisant le Wise-Grip comme jumper. 

Clé à ON, le Pierrôt avance la pince. Gerbe d’étincelles et pince qui colle aux contacts tandis que Forest vrombit comme un lion, donnant ainsi le courage au mécano d’arracher la pince et de retourner à la lumière du jour. Bon, on sait maintenant ce qu’on fera de notre journée demain !

Attention sur la route 80, l’entrée du ACE Ortona n’est annoncé qu’une seule fois et est assez facile à rater. Il s’agit d’une toute petite route agricole, contrôlée périodiquement par un magnifique taureau Brahma. 


Mais oui, c'est bien par là, regardez tout au fond !!!




Le Park Ortona comporte le plus grand nombre de sites des trois ACE Floridiens soit 51, la moitié donnant directement sur le Okeechobee Waterway.

Gros travaux dans et autour le canal. Grande péniche avec drague, bulldozer sur les jetées, ça semble vouloir travailler fort mais pas trop pendant notre séjour.




Nous héritons du site # 18 à l’extrémité Est. Encore ici, les terrains sont angulés à la moitié d’un angle droit (allez les géomètres)!




Encore ici, pas beaucoup à faire sinon de relaxer, de bichonner Forest, de marcher ou pédaler, le trajet camping-route80 étant des plus sécuritaires (hormis le taureau). On peut aussi en profiter pour aller faire quelques commissions à La Belle, la petite ville la plus près.

Et, quand il pleut, on fait de la bouffe !!!! Bon, rectification, Sylvie fait de la bouffe !!!!




Ouin ! Il a plu un ti-peu.



Station-WiFi

Paruline quelconque.


Monsieur Pic à  Ventre Roux. Non-disponible au Québec.




Hier, au ACE Franklin, on a vu un étourdi prendre la route avec un Class C comme le nôtre mais avec l'auvent et le slide-out entièrement déployé !!!! Normalement, il y a des relais de sécurité qui t'empêche de démarrer en tel cas. D'ailleurs c'est à quoi j'ai d,abord pensé lorsque Forest a refusé de démarrer.

Aujourd'hui, probablement le cousin de celui d'hier, est venu passer devant notre terrain. 






Beurk, y pleut !


 
Si une hirondelle ne fait pas le Printemps, que dire de huit ? Ça se peut ?






16 mars 2019 : W.P. Franklin Lock & Dam ACE.




On se réveille sous un ciel tout gris et humide, il a plu tout au long de la nuit. Le bon côté est que les pit-pits sont plus visibles dans les arbres !

OT146 est bien attaché sur le toit de TG-4. On a remis la brassière à ce dernier car cela promet d’être salissant sur la route.


Monsieur Yo fait partie du voyage !


Nous quittons de bonne heure et humeur pour nous diriger dans les environs de Fort Myers. Un grand arrêt au magasin qui vend de tout pour refaire l’épicerie et se munir des produits nécessaires au bon entretien d’un Forest.
Normalement, nous devions nous retrouver au Babcock Ranch pour un éco-tour faunique et un coucher sans services. Ce n’est cependant pas ce qui s’est passé.


Nous vous avons déjà écrit concernant les ACE, ces campings aménagés par le Corps des Ingénieurs de l’Armée Américaine. Il y en a 2200 aux States mais seulement trois en Floride dont l’un juste à côté du Babcock. Non mais, des fois….on risque rien d’aller voir !

Dave, à l’accueil, me lance un regard attendrissant devant notre naïveté de croire qu’il aurait pu s’y trouver un site disponible pour une nuit ! PUIS, comme si un éclair de génie venait de le frapper :
-         Wait, I heard a rumor this morning about a cancellation, let me check!
Et c’est ainsi que l’on s’est installé sur le site 17 (mon chiffre chanceux) pour passer le reste de la journée et la nuit (avec services en plus). Malgré les nuages gris et la petite pluie fine, c’est ce qui se rapproche le plus du Paradis présentement.




En bref : 2200 campings aux States. Les plus petits comptant 3 sites, les plus grands des centaines. $30 par jour, séjour maximum de 14 jours. Moitié prix pour les américains de 62 ans et plus. 



Toujours situés sur le bord d’un plan d’eau. Réservables 6 mois à l’avance et certains offrent des sites non-réservables (mais pas ici). L’application Allstays les compile sous ACE et il se vend également un annuaire exclusif. 



 Le W.P. Franklin comporte 39 sites, presque tous situés sur le bord de l’eau car le campground est localisé sur une île et orientés dans un angle de 45 degrés. Ce dernier point permettant une intimité et une vue remarquable sur la rivière Caloosahatchee . Deux petits blocs sanitaires et même une marina pour ceux qui aimeraient camper sur l’eau (prière d’apporter votre bateau).




Hé Barbie est ici avec sa van !!!


Mon format préféré.
 
Le plus beau des You-you !
Bon, à part s’émerveiller sur l’environnement, il n’y a pas grand-chose de particulier à retenir. Vous pouvez pêcher à partir du barrage, on y attrape de tout parait-il même la grippe par temps froid !



L'ile aux oiseaux !


C'est lui le chanceux cette année !

Très beau magnolia photographié sur l'autre côté de la rivière, vive le zoom 42X.

Blogueur au travail, prière de ne pas déranger.


Ouin, on a un peu de misère avec le soleil !

On se gâte ! Au resto, une assiette comme ça coûte un bras ! Et c'est sans compter ce qu'il y a dedans ha ha ha ...

Sans aucune retouche.