Du 8 au 11 décembre 2018: Une remontée digne d’être contée.(La fin)



Surprise sans en être vraiment une; un Holiday Inn, ce n’est pas comme un Holiday Inn Express !

Bon, pour le prix, ce fut la même chose; juste en bas de $100 USD la nuitée. C’est au niveau du déjeuner qu’on a eu une surprise !

À notre arrivée, on nous a remis deux coupons rabais de $4,00 applicable sur le déjeuner du lendemain matin. Ah bon ! Il n’est pas compris ? No Sir, this is not a Holiday Inn Express. Un peu plus et elle ajoutait: We are the Real Thing !

Bon, un déjeuner, avec 8 dollars de rabais, on ne fera pas faillite !

La salle à manger est très belle…..et très vide aussi ! La serveuse est gentille, bla bla bla. On lui remet les coupons et commandons ce qu’il peut y avoir de plus simple ; deux œufs jambon et deux œufs saucisses…..avec du café SVP. Montant de la facture $24 USD.

Si vous croyez que cela veut dire $24 moins $8 = $16, vous êtes bien naïfs…comme nous ! Le $24, c’est APRÈS avoir appliqué le rabais de $8 ! La déjeuner n’est pas inclus avec la chambre et le café à $2,95 ne l’est pas avec le déjeuner, l’arbre est dans ses feuilles Marilon don dé ! Bon, on ne déposera pas notre bilan mais on va s’en souvenir. Vive le Clown pour un déjeuner rapide à peu de frais.

On a rapidement oublié le tout et repris la route, encore une fois sous un soleil éclatant. Le péage de la I-87 nous coûte un minime $4,15 au lieu du $15,55 de Forest-You-You. À noter que séparément, Forest et TG4 coûtent respectivement $8,20 + $4,15 : $12,35. On jase là !

Quelques arrêts emplettes/cadeaux de dernière minute dans la région de Saratoga Springs. Bel endroit d’Outlets et tous vos magasins préférés.




Traversée des Adirondack sous le soleil omniprésent. J’en profite donc pour vous éduquer un peu.

Le Park Adirondack s’étend sur 6 million d’acres. C’est un partenariat entre le privé, le public et 105 villes et villages suite à un énorme problème de déforestation en cours dans les années 1850. Le Park fut donc crée en 1892 pour protéger, à tout jamais, cette si belle nature.

It's a state park, and a large portion of the Adirondack Park is also made up of Forest Preserve, which comes with its own land use codes and regulations. As noted above, most of New York State's Forest Preserve is located in the Adirondacks, totaling 2.6 million acres, as well as 286,000 acres in the Catskill Forest Preserve. These are the only two areas in the state that are designated as "Forever Wild" – meaning the land is protected under Article XIV of the New York State Constitution – " to preserve the exceptional scenic, recreational and ecological value." (Source: http://www.dec.ny.gov/lands/4960.html)

Pour les achats: Dernière chance ! Une dinde et 24 Yuengling !


Lac Champlain !


Passage des douanes au poste de Frelighsburg après que Google Maps nous eu révélé de longues lignes rouges sur la I-89 menant au poste de Philipsburg. Je commence vraiment à apprécier cette application sur mon téléphone. Nous l’utilisons aussi lorsque le trafic s’immobilise sur une autoroute, cela nous permet, parfois, de prendre rapidement une voie de sortie et une route de contournement.

Moment bizarre lorsque le douanier me demande si je rapporte des produits du Cannabis !  Va falloir s’y habituer je crois.

On retrouve la maison en plein cœur d’après midi. Le chemin bien dégagé sous les auspices de mon copain Joe qui a dompté les deux tempêtes hivernales, et nos deux chattes bien nourries, dorlotées et soignées par notre gardienne Francine.

En primeur, nous vous annonçons que le prochain départ sur la route devrait avoir lieu au début de mars pour aller chercher Forest mais, qu’entretemps, il devrait y avoir une excursion à Mexico City et un retour à Kuujjuaq par Sylvie.

On pourrait aussi aller chercher Forest en avion au lieu de redescendre en TG4, faut d’abord évaluer comment gérer le stock qui se trouve dans la capucine !

On envisage aussi de retourner à Terre-Neuve en juin pour explorer le côté est de l’île ! Comme vous le voyez, les projets pour 2019 ne manquent pas.

Il ne nous reste, maintenant, plus qu’à vous souhaiter une Bonne et Heureuse Année 2019, beaucoup de kilomètres dans vos vie mais, surtout, la santé pour en profiter.

Du 8 au 11 décembre 2018: Une remontée digne d’être contée.(partie 3)




Le lendemain, la neige a fait place à la pluie qui a fait un bon ménage parmi tous ces flocons. Espérons que les équipes de la voirie en auront aussi profité.

Nous retrouvons donc une chaussée bien dégagée, toute mouillée et, probablement, bien salée ! Les remorqueurs ont dû faire des affaires d’or si j’en juge par les innombrables traces de pneus aboutissants dans le fossé et le terre-plein.

Nous passerons une grande partie de la journée en nous répétant : Non mais, on as-tu ben faite !!! Car, pas très longtemps après notre entrée en Virginie, le ciel s’est entièrement dégagé pour nous offrir son plus beau bleu (répété 20 fois, ceci fait un excellent exercice de diction). De plus, à part quelques plaques de glace récalcitrantes, la chaussée est quasiment sèche ! Encore une fois : Non mais, on as-tu ben faite !!!

 je tiens ici à rendre hommage à tous les travailleurs de la Voirie des alentours pour un travail impeccable.  



Non mais, on as-tu ben faite !!!

Nous laissons encore l’initiative de la route à Germaine. Nous sommes lundi matin et sommes partis assez tard de l’hôtel pour éviter l’heure de pointe matinale, on verra bien où elle nous mènera.

Nous contournons Richmond et passons ensuite Fredericksburg sans qu’elle nous invite à prendre la 17 et la I-66 pour rejoindre la I-81. 

On contourne donc Washington puis Baltimore par des autoroutes à 3 chiffres, confiant qu’elle doit en savoir un peu plus que nous. Par contre, surprise totale lorsqu’elle nous dirige vers la I-83 au nord de Baltimore vers York et une série de petites routes, c’est à ce moment que j’ai allumé !!!
 
J’ai fait part de mes doutes à ma co-pilote qui part à la recherche d’indices dans la mémoire de la Germaine et découvre que nous avions coché l’item; Évitez les péages ! Option fort utile aux States avec un VR remorquant un you-you. La facture peut monter rapidement lorsqu’on vous considère en moyen de payer autant qu’un camion-remorque de 53 pieds !

Bon, on oublie donc Germaine pour un bout et on revient à l’ancienne qui consiste en un : Sylvie, oussé que j’vas astheure ?


Hopewell PA, sur la I-83, on ne pourrait espérer mieux !

On a donc continué sur la I-83 jusqu’à atteindre l’archi-connue et l’archi-arpentée I-81 ! Pas question de revenir vers l’Est par la I-76, I-78 ou I-80 qui nous auraient fait aboutir directement dans les faubourgs New-Yorkais en plein heure du souper. C’est qu’on n’aime pas vraiment ça arriver chez quelqu’un à l’heure du souper sans y avoir été invités !

On a donc profité du beau temps et de la chaussée sèche pour passer sur le dos des Appalaches puis remonter la 81 jusqu’à Scranton. Cela nous aura pris 3 jours alors qu’en 1987, avec les enfants, nous avions roulé non-stop Jacksonville FL à Scranton PA en 20 heures. Faut dire qu’un Chrysler New-Yorker 76, c’était quasiment aussi gros qu’un VR de 2018 !


En approchant d'Harrisburg PA. Non mais, on as-tu ben faite !!!

Bon, nous remettons les rênes à Germaine pour voir ce qu’elle nous propose si on accepte de jeter un peu d’argent par les fenêtres. Ha, autre surprise et l’on se retrouve sur la I-84 vers Newburg et la I-87 qui nous mènera à la maison.

Mais où est la I-82 ?, se demande les lecteurs curieux, attentifs et méticuleux (reculez de 3 paragraphes si vous ne saisissez pas) ! Bonne question ! Elle se trouve complètement à l’autre extrémité des States, dans les états de Washington et de l’Orégon. Juste un ti-boutte pas très long. Un jour, peut-être, on vous y amènera.

La noirceur arrive (oui, vieille blague bilingue) et notre écran routier nous promet encore 6 heures de route pour atteindre le Home Sweet Home.

Ayant fait preuve de sagesse la journée précédente et voyant à quel point nous fûmes récompensés, nous décidâmes de renouveler l’expérience et décrétâmes un autre arrêt dodo lors de cette remontée, ce sera une première dans tous nos remontées mais également une dernière dans ce dernier.

Fûmes ? Mais non, je n’ai pas recommencé la cigarette, c’est du passé simple pour ceux qui se demandent (ma fidèle lectrice Claudel confirmera). Ma préférée demeurant; Dès que nous nous vîmes, vous me plûtes et m’épatâtes ! 

Donc, recherche du Holiday Inn des environs et nous nous retrouvons au 68 Crystal Run Rd, Middletown, NY 10941. Je sens que ça va être un endroit tranquille. Mais d’abord, arrêt chez Wendy’s pour un souper santé à emporter !

 
Et oui, le Pierrôt mange parfois de la salade ! C'est bon les légumes (Rachelle).





Du 8 au 11 décembre 2018: Une remontée digne d’être contée.(partie 2)




Bon, la nuit n’a pas été terrible. Le Best Western Plus de Santee ne mérite ni le titre de Best ni celui de Plus ! Aéroplan n’est pas le véhicule de recherche le plus fiable. Selon notre fille, ne rien choisir en bas de 5 étoiles ! 

Quand t’as frette et que le système de chauffage fonctionne ne semble pas fonctionner…..Pas évident quand le système est de marque Frigidaire!

Pour en revenir à Miss Météo toute croche, il pleut des cordes, il fait frette, vraiment frette et une satané tempête nommée Diego se dirige à toute vitesse sur notre route.

Les braves sont prêts !!


Bon, la pluie, je peux vivre avec, la neige aussi même en pneus d’étés, ce en quoi je n’ai aucune confiance, ce sont les autres usagers de la route !!!

On a donc terminé de traverser la Caroline du Sud pour aborder celle du Nord. Rendus à mi-chemin dans la Crinoline, pardon, la Caroline, la pluie s’est mise à se floconner et on a rapidement rejoint la région où Diego avait déjà sévi. Les accotements sont pleins de neige et les fossés sont pleins de voitures dont, Ho surprise, la majorité est des gros pick-ups et autres 4X4 toutes catégories.

Jusqu'ici...tout va bien.



Vive les Rest Areas

Oui, y'en avait une en sandales !!!! La Madame en beige !!


Vaillamment, TG4 garde le cap mais les ralentissements se font de plus en plus nombreux au rythme des sorties de route et des interventions policières et remorquières. 


Quand même ta voiture te suggère une pause.....t'obéis !!!


On déclare unilatéralement une trêve dans ce combat hivernal : Sortie 145, halte dîner chez Dennys ! Toujours un bon choix à pas cher, 7135 Road #4, Battleboro, NC 27809. Je crois que le Meatloaf de Cracker Barrel vient de passer en deuxième position ! La chaussée est recouverte d’un 8 pouces de grosse neige mouillée et le restaurant est quasi-désert.





Un autre équipage nous rejoint bientôt à l’Abri de la Tempête et ce ne sont pas des Madelinots ! Ils arrivent du Nord et nous raconte l’hécatombe qui se déroule actuellement sur la I-95. Le Pierrôt fait son brave (et son ti-baveux) en leur déclarant que ce qu’ils appellent la Tempête du Siècle ici est une journée des plus normales au Québec. Nous reprenons donc la route sous les Have a safe trip !




Nous atteignons enfin la Virginie à la vitesse incroyable de 15 km/heure. À ce rythme, il nous faut encore 83 heures et ¾ pour coucher dans notre lit ! Bon voilà une station Pilot, allons mettre un peu d’essence, faire p… et faire le plein de café !

Aussitôt que j’emprunte la sortie, je me rends à l’évidence (oui, oui, je sais que je vais d’abord au Pilot mais on peut faire les deux en même temps) que ce ne sera pas une partie de plaisir ! Une belle épaisseur de neige de 6 pouces, bien collante, avec fond glacé, me donne à réfléchir sérieusement sur la suite des choses.

Pendant que Sylvie est aux emplettes, je m’empare du IPad et, après quelques recherches, j’en déduis que :

A)     Ça ne fait que commencer, le plus gros reste à venir.
B)      Diego va atteindre Richmond en même temps que nous.
C)      Les State Troopers sont à la veille de fermer la I-95 en raison de toutes les sorties de route.
D)     Le monde va se ruer dans les hôtels en sortant de l’autoroute.
E)      Après la pluie (ou la neige), le beau temps !!!

Dans ma jeunesse pas si lointaine, je me serais dit que j’allais leur montrer de quoi j’étais capable sur une route d’hiver mais là, bof, pas envie, pas le goût pantoute d’embarquer là-dedans. Désolé pour le manque de photos, fallait garder les mains sur le volant.

Sans dire un mot, une fois Sylvie à bord, j’ai repris la I-95…..vers le SUD !

Oui, j’avoue que j’ai pensé carrément retourner en Floride récupérer Forest et attendre le dégel printanier pour revenir MAIS, j’ai préféré rouler 6 miles jusqu’au Holiday Inn Express de Roanoke Rapids que j’avais déniché sur le web. Je pense que j’ai gagné des air lousses avec cette décision si j’en juge le regard approbateur de ma co-pilote !

Jamais déçu par un HI Express, promesse d’Andrée et Laurent ! 

Presque personne à notre arrivée. Ce sera une toute autre affaire quelques heures plus tard car, effectivement, la I-95 est maintenant fermée !

On va attendre ici.


Donc, 14h15, bien au chaud à écrire du blog et corriger des photos. Sylvie visionne des épisodes sur Food Channel, c’est la compétition des pâtissiers de Noël !








Du 8 au 11 décembre 2018: Une remontée digne d’être contée.(partie 1)




Le Resort souligne notre départ !




Le 8 décembre au matin, vos deux Aventuriers sont sur le piton de bonne heure. C’est qu’il reste à aller porter Forest au remisage et à le border de façon à ce qu’il passe les trois prochains mois bien confortablement.




Le Sandler Ranch sur Albee Farm Road nous offre un vaste terrain d’entreposage pour $55 par mois. Ouf, de justesse car, on se présente et il ne reste que deux emplacements de libres dont l’un directement sur le bord de la route de Lukaya West. On a pris l’autre !


Vénérable GMC 26 pieds 1973-1979 (12012 unités fabriqués)

Le Fiberglass ne rouille pas mais j'aimerais pas voir le châssis !!!



Notre canot OT146 se trouve déjà sur le toit, bien cadenassé ! L’escabeau est aussi sous clé car on se souvient s’en être fait voler une à Orlando ! Les vélos vont à l’intérieur et, croyez moi, ce n’est pas si évident que cela de les y faire pénétrer !!!! 

La capucine est pas mal pleine et on se demande toujours si on n’apporte pas trop de choses avec nous?  La réponse est : OUI !


Ajoutez-y le fait que TG4 est également plein full coffre et full banquette arrière et vous comprendrez que les pouceux vont devoir demeurer sur le bord de la route. Bon, des pouceux vers le Nord, bof, il ne risque pas d’y en avoir beaucoup !


Je le trouvais personnellement relativement propre !



On pose la couverture sur Forest, on attache le tout et bye bye, on se revoit en mars.


Moment de grande tristesse !





Bon dodo Forest !



Dernier arrêt chez Nokomis Groove pour un dernier cornet. J’ai pourtant bien demandé un petit mais le cornet atteint facilement 12 pouces de hauteur, probablement un cadeau d’adieu !


Je le jure, j'ai commandé des petits !!!!



Nous avons finalement débuté notre remontée vers 11h00. Aux dernières nouvelles, Miss météo nous promettait trois jours de soleil…..quelle fieffée menteuse !


C'est là qu'on s'en va !!!
 
Ho, minute ! Y'en reste un tout petit-boutte !


Alors, l’autoroute I-75 vers le Nord, puis la I-10 pour bifurquer sur la I-95 Nord à la hauteur de Jacksonville. Nous avons décidé de nous fier entièrement à Germaine pour nous ramener à bon port par le chemin le plus rapide, ce qu’on peut être naïfs !!!! Miss Météo et Germaine, quelle belle paire !


Premier dodo à Santee, Caroline du Sud. Le soleil a disparu et ce, bien avant son coucher. Nous avons roulé sous la pluie et regarder dégringoler le mercure sans pouvoir y faire grand-chose. C’est quand même étrange de voir débarquer deux voyageurs dans le lobby de l’hôtel lorsqu’il fait 6°Celcius dehors ! Nous sommes donc passés de 26 à 6 en moins de 12 heures !

Énigme mathématique et calorifique ! : J'ai quitté la Floride à 26°C soit environ 80°F et je suis rendu en Caroline du Sud et là, il fait 6°C

26°C - 6°C = 20°C soit environ 70°F

Si je soustrais 70°F du 80°F original, j'obtiens 10°F qui donne -12°C alors que 6°C donne 43°F

J'ai tu raison d'être mêlé ?????? J'ai tu raison d'être gelé ??????