Samedi, 28 avril 2018 : Faut finir la Mission !



Nous débutons par aller explorer un autre site de camping situé juste un peu plus loin que le Manzano. Il est facile de s’y rendre, juste avant d’entrer au State Park, tournez à gauche pour continuer un ti-peu sur le chemin asphalté.

S’il n’y a aucune place au State Park, ça pourrait vous dépanner en autant que vous soyez un adepte du sans service et que votre équipage soit de taille modeste. L’endroit idéal pour un Westfalia, un Class B, un B+ ou un Class C pas trop long.

Le Red Canyon Campground est géré par le Service de Forêt National de Cibola, un jeu de mot trop facile dont je vais vous laisser le monopole! Vous pouvez probablement vous stationner n’importe où dans la forêt ou dans l’un des sites de l’un ou l’autre des deux terrains.




Les sites du Lower Campground semblent un peu plus grand et plus au niveau mais ceux du Upper Campground possède chacun un enclos pour y stationner votre passion équestre. Attention toutefois, vous êtes au pays d’Alcibiäde et de Mon Ami Ben ! 



Un site quelconque du Lower Loop.

Oui, il pleut mais la pluie ne se rend pas jusqu'au sol !!!

Ben voyons, serait-ce un OVNI  qui s'est posé là-bas ???

Pour en terminer avec Mountainair, quelques photos dont l’une d’un monument planté devant l’ancien poste de Police de l’endroit. Le Policier Stephen Sandlin avait toujours rêvé d’être policier et ses proches ne le voyaient pas exercer un autre métier. En 1988, il incorpore les forces de l'ordre Mountainairienne !



Anciennement Police-Pompiers-Hôtel de Ville.

Son rêve n’aura duré que 8 semaines. Un confrère le découvre sans vie à l’intérieur du poste de police, son arme à feu par terre, laquelle a servie à tirer le coup de feu mortel. Suicide ? Homicide relié à une arrestation qu’il a effectué deux jours plus tôt ? Le mystère demeure entier encore aujourd’hui.


Thin Blue Line.

Il nous reste une dernière Mission à visiter. Peut-être pas la plus vaste mais assurément celle dont le Lieu de Culte est le mieux conservé. 


La mission se trouve à Punta de Agua (Pointe de l'eau ???)


Quarai Ruins Salinas Pueblo Mission:



Il ne reste que la partie en bas à droite.


On en apprend un peu plus sur le pourquoi de l’écoeurantite aigüe des indiens face aux Espagnols. Chaque Mission possède, annexée à l’Église, une multitude de petits bâtiments formants presqu’un labyrinthe dans lesquelles se déroulent les diverses activités commerciales. Environ 20 indiens s’y relaient pour l’exécution des divers travaux et leur ferveur est tellement grande, qu’une fois la journée terminée, ils se joignent aux Friars (Frères) pour les Offices et les chants du soir.




Plancher dallé, imaginez maintenant l'autel tout au fond !



La Couronne, se rendant compte de la prospérité des Missions et de la possibilité d’en tirer un revenu intéressant ouvrit ces terres à la colonisation selon la formule bien connue, création de Provinces, nomination d’un Gouverneur et collecte de taxes à l’aide de Capitans, permettant de l’enrichir au plus vite.

Les indiens voient alors se pointer des Espagnols avec leur troupeau, planter une belle clôture autour des terres les plus fertiles puis assister, impuissants, à la destruction de leurs cultures. 

Les Franciscains sont alors en guerre ouverte avec les Capitans de leur région. Les premiers exhortant les indiens à être d’abord Fidèles à Dieu alors que les derniers considèrent que la Loyauté première des indiens doit revenir à la Couronne.


Quand t'en peux plus d'entendre des adultes se chicaner !


Il faut savoir qu’à cette époque, l’Espagne est probablement le pays le plus Catholiques de la terre. Je sais cela pour avoir dévoré le dernier roman de Ken Follett !

L’église sort donc l’artillerie lourde contre les Pantachons  politiques du Nouveau-Mexique et j’ai nommé : L’Inquisition, j’oserais estimer dans les années 1750 !!!! Mais, trop peu, trop tard, le mal est fait et les indiens qui restent, car beaucoup meurent de faim ou ont carrément été exterminés quittent pour une vie meilleure….loin de la main protectrice de la Couronne Espagnole.

Et le Salinas dans tout ça ? C’est quoi ? Et bien, c’était d’énormes dépôts de sel laissés par des océans très très anciens aujourd’hui disparus! Les indiens exploitaient ces salières depuis des siècles comme monnaie d’échange. Ça aussi c’est disparu, y’en a plus et y’en aura pu d’autre !




Luna la guidoune !

 De retour au State Park.


Lynda, dans la soixantaine, veuve depuis 4 ans, continue de voyager avec le Class A et un You-You qu'elle dépine elle-même mais doit demander de l'aide pour reculer Rascal's Girl. Chapeau Madame !

Mais, ce qu’il y a encore, ce sont des 28 avril ! Aujourd’hui, c’est notre 39ième  que nous vivons ensemble. 


On avait le goût d'une lager. Directement de l'Australie, en format 25,4 onces !


Habituellement, le souper du 28 se compose d’un surf&turf mais les crevettes se font un ti-peu rare dans la région, du moins celles que nous consommons, ayant mis une croix sur les produits asiatiques. Non mais, ça as-tu du bon sens de faire voyager une pauvre tite-crevette sur une si grande distance!

Au menu, en entrée, chèvre fondant à la poêle suivi d’un spaghetti sauce à la viande, légumes et champignons accompagné de pain à l’ail provenant du Brazos Bend SP, l’ail, pas le pain! Puis, comme dessert, une croustade pomme et canneberge nappé de crème glacée vanille !


La technique de l'empillage pour tout garder au chaud !





Ne me demandez pas s’il y aura d’autres anniversaires, avec une cuisinière semblable, c’est une certitude ! C’est avec l’estomac qu’on garde son homme ? Vrai sans doute mais peut-être aussi quelques pouces plus bas. Honte, j’ai dû exagérer un peu sur le vin pour oser tenir de tels propos !


8 commentaires:

  1. Heureux 39e! Et bien d'autres à venir. Bonne bouffe et bon sexe, la recette idéale pour faire durer une vie de couple.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je fais lire immédiatement à Sylvie ha ha ha .

      Effacer
  2. Très occupée ailleurs, ça faisait un petit bout de temps que je n'avais pas lu le blogue. Je vais me garder une petite gêne pour commenter le dernier paragraphe, et je vais plutôt dire toute mon admiration pour Lynda, la veuve du classe A.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir !
      Comme dans bien d'autres domaines, on rencontre de plus en plus de femmes seules qui ont décidé de continuer à profiter de la vie.

      Effacer
  3. Bon, le site devient grivois.... hummm intéressant ! ha ha ha....
    Sérieusement, je suis né le 28 avril... je ne vous oublierai plus !
    Je retiens la technique de l'empilage pour mon prochain menu VR !
    Toujours un plaisir de vous avoir à l'oeil !!!!

    RépondreEffacer
  4. Le Pueblo...intéressant et les grivoiseries aussi ...si peu...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Toujours intéressant l'Histoire ! Les histoires aussi !

      Effacer

Si vous nous laissez un commentaire, revenez voir dans 1 ou 2 jours, on vous aura probablement répondu. Mieux encore, cochez la case en bas à droite pour être avisé d'une réponse.